Accueil > Blog > Comment devenir un courtier en énergie indépendant ?

Comment devenir un courtier en énergie indépendant ?

Comment devenir un courtier en énergie indépendant

Le métier de courtier indépendant se démocratise de plus en plus. De nombreux professionnels choisissent d’exercer à leur compte dans leur domaine d’activité de prédilection. Se mettre à son compte et devenir indépendant peut-être un pari gagnant. Aussi, il est important de prendre connaissance des différents statuts, des avantages du métier et la manière de développer son activité le plus efficacement possible. 

 

Pourquoi se lancer dans le secteur de l’énergie ?

La profession de courtier indépendant s’exerce aujourd’hui dans de nombreux secteurs, très divers les uns des autres. Il peut s’agir des secteurs autour de l’énergie, de l’immobilier, de l’assurance, etc.

En 2007, le marché de l’énergie s’est ouvert à la concurrence. Nombre de fournisseurs alternatifs ont ainsi vu le jour. Ils sont alors entrés en concurrence avec les fournisseurs historiques (EDF pour l’électricité, Engie pour le gaz naturel).

De ce fait, il est devenu compliqué pour les professionnels comme les particuliers de trouver la meilleure offre. En effet, le marché est aujourd’hui particulièrement actif.

Les courtiers en énergie à destination des professionnels aident donc les entreprises à naviguer parmi cette multitude d’offres. L’objectif étant toujours de trouver la plus adaptée.

 

Le courtage indépendant en énergie est un métier en constante évolution. En France, on estime que plus de 3 millions de professionnels vont devoir passer d’une offre au tarif réglementé à une offre de marché en 2023. 

Quelles sont les missions d’un courtier en énergie ?

Les services autour du courtage en énergie peuvent être nombreux.

Pour proposer des appels d’offre à ses clients, le courtier en énergie se doit de négocier avec chaque fournisseur de gaz et d’électricité. L’objectif étant de présenter à l’entreprise cliente un prix de l’électricité attractif.

Le courtier en énergie peut également proposer des services d’optimisation. Cela comprend notamment l’optimisation fiscale autour des différentes taxes liées à l’énergie. Cela permet de réduire le prix final des factures d’énergie.

Dans un contexte de transition énergétique, le courtier en énergie se doit d’accompagner le consommateur professionnel vers l’achat d’une énergie verte et décarbonée.

 

Quelles qualités sont nécessaires pour être courtier en énergie ?

    • Il est important d’avoir un appétit pour les chiffres. En effet, les courtiers jonglent avec les fluctuations du marché de l’électricité ou du gaz qui régissent les prix des différentes énergies. Les négociations auprès des fournisseurs d’électricité et de gaz impliquent aussi d’être concentré. De nombreux chiffres sont manipulés pendant ces échanges.
    • Quelques minutes : c’est parfois le temps alloué au courtier pour mener à terme un contrat. Il se doit donc d’être réactif et toujours à l’affut. Il en va de son intérêt professionnel mais avant tout de l’intérêt de ses clients. Trouver le meilleur contrat requiert disponibilité, réactivité et dynamisme.
    • Un courtier indépendant se doit d’être au fait des dernières actualités qui composent son marché. Être curieux doit donc faire partie de son ADN.
    • Couplée à la curiosité, une capacité d’analyse poussée est également recommandée pour exercer ces services de courtage en énergie. Les courtiers indépendants doivent en effet être en mesure de conseiller au mieux chaque entreprise cliente.
    • Dans le cadre de son travail, un courtier indépendant est amené à être quotidiennement en relation avec de nombreux interlocuteurs (prospects, fournisseurs d’énergie, informateurs, etc). C’est d’ailleurs une des forces du courtier freelance : le solide réseau de professionnels qu’il s’est créé au cours de ses différentes expériences professionnelles.
    • De plus, les marchés de l’électricité et du gaz ne sont pas cantonnés au territoire français. Il est important d’avoir une certaine maîtrise de la langue anglaise afin de pouvoir communiquer avec des acteurs venus du monde entier, mais surtout d’Europe. Toutes les communications autour des bourses européennes se font dans cette langue. Il ne faudrait pas manquer une information cruciale ou la découvrir avec un temps de retard parce que l’anglais fait défaut.
    • À l’inverse de ses homologues en entreprise ou cabinet de courtage, le freelance est plus souvent seul. Il faut donc être à l’aise avec ce fonctionnement et savoir garder sa motivation.

 

 

Les 4 étapes pour se lancer en tant que courtier en énergie indépendant

Afin de vous accompagner dans vos démarches, retrouvez ci-dessous les 4 étapes clés indispensables au lancement de son activité en tant que courtier en énergie indépendant.

Guide complet pour devenir courtier en énergie indépendant

Vous souhaitez devenir partenaire de Capitole Energie ? Rendez-vous sur notre page dédiée aux courtiers indépendants pour découvrir toutes nos offres d’emploi.

Le blog Capitole Énergie

Ces autres articles peuvent vous intéresser

Découvrez tous nos autres articles de blog sur le sujet.

Retour en haut