Accueil > Blog > Quelles seront les conséquences du taux d’écrêtement ARENH sur vos factures 2024 ?

Quelles seront les conséquences du taux d’écrêtement ARENH sur vos factures 2024 ?

L'impact de l'écrêtement sur factures 2024

La semaine dernière, la Commission de Régulation de l’Énergie (CRE) a fait une annonce importante en publiant le volume demandé d’Accès Régulé à l’Électricité Nucléaire Historique (ARENH) par les fournisseurs d’électricité alternatifs. Cette décision a des répercussions directes sur le taux d’écrêtement pour l’année 2024, ce qui peut susciter des interrogations, notamment pour les entreprises ayant signé des contrats ARENH. Vous avez signé un contrat ARENH et vous souhaitez connaître l’impact de cette annonce sur votre contrat ? Notre expert, Victor Bez, conseiller en énergie, vous explique concrètement l’impact de ce taux d’écrêtement sur vos factures 2024. 

 

Comprendre l’écrêtement

Qu’est-ce que l’écrêtement ?

Le principe de l’écrêtement ARENH est le suivant : EDF, en tant que principal producteur d’électricité nucléaire en France, est obligé de mettre à disposition une partie de sa production nucléaire pour la vente sur le marché de gros de l’électricité à un prix fixe de 42€/MWh.

Les fournisseurs d’électricité alternatifs peuvent acheter cette électricité nucléaire à ce prix régulé pour la revendre à leurs propres clients. L’objectif de l’écrêtement ARENH est de permettre aux fournisseurs alternatifs d’accéder à une source d’électricité à un coût compétitif, favorisant ainsi la concurrence sur le marché de l’électricité en France.

Cependant, les fournisseurs alternatifs n’ont droit qu’à un volume de 100 TWh. S’ils vendent plus de volume ARENH, la différence devra donc être racheté sur les marchés de gros au prix au 1er décembre de l’année où le rachat a lieu. C’est ce que l’on appelle l’écrêtement.

Le taux écrêtement 2024

Le guichet Arenh pour l’année 2024 s’est tenu le 16 novembre 2023. Quelques fournisseurs ont toutefois pu continuer à vendre des contrats Arenh légèrement après cette date. Au 1er décembre 2023, la CRE a annoncé le volume ARENH demandé par les fournisseurs :

Pour l’année 2024, le volume d’électricité ARENH demandé s’élève à 130,41 TWh. Le taux d’écrêtement s’élève donc à 23,32 %, contre 32,57 % pour l’année 2023.

Quel est l’impact sur vos factures 2024 ?

Si vous avez un contrat ARENH en 2023 et que vous prévoyez d’en renouveler un pour 2024, voici ce que vous devez savoir. Les prix pour 2024 devraient être considérablement plus bas en raison du taux d’écrêtement. Cependant, l’impact exact dépendra du type de contrat que vous avez.

Vous avez un contrat ARENH classique

Pour les contrats ARENH classiques, l’année dernière, le surplus dû à l’écrêtement a été estimé entre 90 et 120 € du MWh. Cette année, l’impact attendu est bien inférieur, grâce à des prix de marché plus bas. Dans tous les cas, les fournisseurs publieront des communiqués détaillant le calcul de l’écrêtement pour 2024, mais il est prévu un surplus par rapport à vos tarifs actuels, entre 15 € du MWh et 40 € du MWh.

Vous avez un contrat ARENH sans plafond

Ces contrats garantissent un prix fixe, indépendamment de l’écrêtement annoncé en décembre. Cela signifie que vous ne serez pas affecté par les fluctuations de l’écrêtement, car le prix restera inchangé.

Vous avez un contrat ARENH pré-écrêté

Certains clients ont opté pour des contrats pré-écrêtés, signés fin 2022 ou en 2023. Tous nos clients ayant souscrit à de tels contrats ont une modulation ARENH à 77 %, ce qui les protège efficacement de l’écrêtement en 2024 car le risque a été intégré directement dans le prix. 

Vous avez un contrat avec une modulation ARENH à 80%

Pour les clients qui ont signé des contrats avec une modulation ARENH à 80 % ou 85 %, l’écrêtement aura un impact minime. En effet, en appliquant une modulation de 85 % à l’écrêtement de 77 %, vous obtenez un résultat de 8 %. Cela signifie que vous aurez 8 % de vos volumes rachetés au prix de 100 € du MWh au lieu de 42 € du MWh. En fin de compte, cela se traduira par une différence de prix insignifiante sur vos factures 2024 par rapport aux prix signés dans votre contrat.

« Cette annonce nous donne une meilleure visibilité pour négocier au mieux vos contrats sur 2025. Les marchés actuels offrent des opportunités intéressantes pour les années à venir. Restez en contact avec nous pour rester informé de toutes les évolutions à venir dans le secteur de l’énergie. » – Victor BEZ, conseiller en énergie

Le marché de l’énergie est complexe, et chaque contrat est unique. Si vous avez des questions ou des préoccupations concernant l’impact de l’écrêtement sur vos contrats ARENH, n’hésitez pas à nous contacter. 

Le blog Capitole Énergie

Ces autres articles peuvent vous intéresser

Découvrez tous nos autres articles de blog sur le sujet.

Retour en haut