Accueil > Blog > Capitole Énergie réagit au reportage de Cash Investigation du jeudi 22/02/2024

Capitole Énergie réagit au reportage de Cash Investigation du jeudi 22/02/2024

Un fond blanc avec du texte noir est un choix de design simple et classique.

Vendredi 23 février, à Toulouse – Hier, jeudi 22 février, l’émission Cash Investigation a diffusé une enquête mettant en lumière certaines pratiques contestables au sein du marché de l’énergie, qualifiant certains acteurs de « profiteurs de crise » pendant la crise énergétique.

Le reportage a exposé les coulisses d’une entreprise de courtage en énergie, où une journaliste infiltrée, se faisant passer pour une nouvelle recrue, a documenté le programme de formation des nouveaux arrivants. Les propos choquants tenus par certains managers et formateurs de cette entreprise, qualifiant les clients de « vaches à lait » recourant à des techniques de vente discutables comme la construction de comparatifs faussés ou fictifs, ont suscité une profonde consternation au sein des équipes de Capitole Energie.

Une ancienne courtière, ayant apparemment travaillé pour plusieurs cabinets de courtage, a affirmé que de telles pratiques étaient monnaie courante au sein de l’ensemble des cabinets de courtage.

Nous tenons à souligner que le reportage a injustement généralisé les pratiques de l’ensemble de la profession du courtage en énergie en insinuant que tous les courtiers recourent à des pratiques déloyales telles que les « offres inventées ». Cette généralisation erronée porte préjudice à la réputation de l’ensemble du secteur. En réalité, la grande majorité des courtiers en énergie opèrent avec intégrité et professionnalisme, cherchant avant tout à servir au mieux les intérêts de leurs clients. Les pratiques décriées dans le reportage ne sont en aucun cas représentatives de l’ensemble du secteur.

Benoit Vilcot, Directeur Général de Capitole Energie a déclaré : « Depuis ses débuts, notre entreprise s’est engagée fermement à réglementer et à maintenir une intégrité irréprochable dans notre secteur d’activité. En tant que premier acteur de courtage en énergie certifié Conseiller en Investissements Financiers (CIF), régulé par l’Autorité des marchés financiers (AMF) et immatriculé au Registre unique des intermédiaires en assurance, banque et finance (ORIAS), nous accordons une importance capitale au respect des normes les plus rigoureuses en matière de transparence et d’éthique professionnelle. C’est pourquoi les propos rapportés dans le reportage nous attristent profondément, car ils ne reflètent en aucun cas les valeurs ni les pratiques que nous promouvons au sein de Capitole Énergie et que nous aspirons à voir adoptées dans le secteur du courtage en énergie. »

Il est essentiel de souligner que le reportage a malheureusement suggéré que tous les courtiers en énergie utilisent la méthode des « offres inventées » pour favoriser un fournisseur, ce qui ne correspond pas à la réalité. Cette généralisation injuste porte préjudice à la réputation de l’ensemble de la profession. En réalité, la plupart des courtiers en énergie travaillent avec intégrité et professionnalisme, cherchant à servir au mieux les intérêts de leurs clients. Les pratiques décriées dans le reportage ne représentent en aucun cas la norme dans le secteur du courtage en énergie.

Cette présentation erronée nuit non seulement à la réputation des courtiers en énergie, mais également à la confiance du public dans ce domaine crucial pour le fonctionnement du marché de l’énergie.

Il est important de reconnaître le rôle essentiel des courtiers en énergie, qui aident les entreprises à naviguer dans un marché complexe et en constante évolution, en leur fournissant des conseils impartiaux et en négociant des contrats avantageux. Il est donc injuste de stigmatiser l’ensemble de la profession en se basant sur des pratiques condamnables isolées.

Le reportage de Cash Investigation a omis de présenter la diversité des pratiques et des valeurs au sein de la profession de courtier en énergie. De nombreux courtiers exercent leur métier avec dévouement et honnêteté, mettant en avant les intérêts de leurs clients avant tout.

Capitole Énergie est un membre fondateur du Syndicat des Courtiers en Énergie, une organisation dédiée à la réglementation et à l’amélioration continue des pratiques dans notre secteur.

Pierre-Jean HAURE, Président de Capitole Energie a réagi en déclarant : « En tant que président de Capitole Énergie, je tiens à souligner notre attachement indéfectible aux normes élevées de professionnalisme et d’éthique dans le secteur du courtage en énergie. En tant que membre fondateur du Syndicat des Courtiers en Énergie, nous avons toujours soutenu la réglementation et l’amélioration continue des pratiques au sein de notre industrie. Les récentes révélations dans le reportage sont préoccupantes, mais il est important de noter qu’elles ne reflètent en aucun cas les valeurs ni les pratiques de la grande majorité des courtiers en énergie, en particulier ceux qui sont membres du syndicat et dont la société citée dans le reportage ne fait pas partie. Nous condamnons fermement de telles conduites et réaffirmons notre engagement à maintenir des normes éthiques strictes dans toutes nos opérations. “

Depuis sa création, le Syndicat des courtiers en énergie, qui représente les principales entreprises du secteur, s’est engagé à instaurer un cadre professionnel commun afin de promouvoir une pratique du métier régie par des normes élevées en termes de qualité et d’éthique. C’est ainsi que tous les membres du Syndicat s’engagent à respecter, sous peine de radiation, un Code de bonne conduite disponible sur https://www.syndicatcourtierenergie.fr/code-de-bonne-conduite/.

Nous regrettons de ne pas avoir été contactés par la rédaction de Cash Investigation afin d’expliquer le fonctionnement du courtage en énergie et de défendre la réputation de notre profession.

Le blog Capitole Énergie

Ces autres articles peuvent vous intéresser

Découvrez tous nos autres articles de blog sur le sujet.

Retour en haut