Accueil > Blog > Les prix de l’électricité des industries françaises : les avantages de comparer les prix de l’énergie

Les prix de l’électricité des industries françaises : les avantages de comparer les prix de l’énergie

un homme portant un casque de sécurité et des lunettes de protection sur un chantier.

Découvrez pourquoi comparer le budget énergie est indispensable pour les industries.

La Commission de Régulation de l’Énergie (CRE) en France occupe une position centrale dans la régulation des tarifs de l’électricité. En cette année 2024, les références de prix établies par la CRE s’avèrent cruciales pour les petites et moyennes entreprises (PME) ainsi que pour les collectivités territoriales. Sous la présidence d’Emmanuelle Wargon, la CRE offre aux professionnels une boussole pour s’assurer que les offres qu’ils envisagent sont non seulement compétitives, mais également alignées sur les coûts réels d’approvisionnement.

Selon l’INSEE, en 2022 le prix annuel moyen du MWh d’électricité payé par les entreprises du secteur industriel a connu une augmentation de 45 %, atteignant 113 euros. Cette hausse représente une accélération significative par rapport à l’augmentation de 2 % observée en 2021. En comparaison, le prix moyen du MWh avait connu une croissance de 3 % par an entre 2017 et 2020. La situation de 2022 a également marqué une augmentation de 70 % par rapport à 2014, année où le MWh était le plus cher de la dernière décennie.

 

 

Les avantages de trouver le meilleur tarif d’électricité

Trouver le meilleur tarif d’électricité présente de nombreux avantages pour les industriels français. Tout d’abord, cela leur permet de réaliser des économies financières substantielles. En choisissant une offre compétitive, les entreprises peuvent réduire leurs coûts d’exploitation et améliorer leur rentabilité.

Ensuite, trouver le meilleur tarif d’électricité permet aux industriels de mieux maîtriser leurs dépenses énergétiques. En connaissant précisément le montant de leur facture d’électricité, les entreprises peuvent mieux planifier leur budget et éviter les mauvaises surprises.

Enfin, trouver le meilleur tarif d’électricité offre aux industriels la possibilité d’adopter une démarche plus écologique. En choisissant des fournisseurs d’énergie qui proposent des offres vertes, les entreprises peuvent contribuer à la transition énergétique et réduire leur empreinte carbone.

 

 

Tarif de l’électricité pour les entreprises en 2024 : la composition de la facture

D’après les informations de la CRE, le montant total de la facture d’électricité se divise en trois grandes parties :

  • Le coût de la fourniture, qui représente l’achat d’électricité par le fournisseur et constitue environ 35% de la facture. Les fournisseurs s’approvisionnent via les marchés de gros, l’accès à l’énergie nucléaire historique (ARENH) ou directement auprès des producteurs d’énergies renouvelables ;
  • Le tarif d’acheminement, également appelé TURPE, qui représente environ 32% de la facture ;
  • Les taxes et contributions sur l’énergie, pesant pour environ 33% du montant total.

Afin de couvrir ces frais, la facture se compose d’une partie fixe, représentée par l’abonnement, et d’une partie variable, mesurée en kilowattheures (kWh) correspondant à la consommation. En règle générale, c’est cette dernière donnée qui revêt une importance particulière pour les consommateurs, qu’ils soient résidentiels ou non. En effet, plus le prix du kWh est bas, plus la facture est réduite.

Pour calculer le coût en euros des kWh consommés, il suffit de multiplier le nombre de kWh consommés sur une période donnée par le prix du kWh hors taxes indiqué par le fournisseur. Vous pouvez retrouver ces informations sur votre facture.

 

 

Quel est le prix d’un kWh d’électricité pour les entreprises en 2024 ?

Depuis l’ouverture du marché de l’électricité à la concurrence en 2004 pour les professionnels et en 2007 pour les particuliers, il n’existe pas de prix unique du kWh en France. De nombreux fournisseurs proposent diverses offres d’électricité. Chaque fournisseur est libre de fixer le prix du kWh comme bon lui semble.

Tous les fournisseurs, y compris le fournisseur historique EDF, proposent des offres de marché avec des tarifs librement déterminés. Seul EDF est habilité à proposer le tarif réglementé, également appelé « tarif Bleu ».

Comparer les offres d’électricité n’est pas toujours facile. Pour les compteurs d’une puissance inférieure ou égale à 36 kVA, le prix du kWh au tarif réglementé d’EDF peut servir de référence pour la comparaison des prix. De nombreux fournisseurs affichent des tarifs inférieurs à ceux du tarif réglementé. Cependant, il n’est plus possible de souscrire au Tarif Bleu pour de nombreux petits professionnels, car il est réservé aux petites entreprises de moins de 10 salariés avec un bilan inférieur à 2 millions d’euros.

Pour les compteurs d’une puissance souscrite supérieure à 36 kVA, les tarifs réglementés de vente (TRV) ont été supprimés en 2016. Il est donc nécessaire de demander plusieurs devis à différents fournisseurs d’électricité le même jour ou de faire appel à un courtier en énergie pour comparer facilement les offres du marché en ligne.

 

 

Les différents tarifs de l’électricité industrielle

Les industriels ont accès à différents tarifs de l’électricité en fonction de leurs besoins et de leur consommation. Il existe des tarifs réglementés, fixés par les autorités compétentes, et des tarifs négociés en fonction des contrats établis avec les fournisseurs d’énergie. Ces tarifs peuvent varier en fonction de la puissance souscrite, de la période de consommation, et d’autres critères spécifiques à chaque industrie.

Il est important pour les industriels de comprendre les différentes options tarifaires qui leur sont proposées afin de choisir celle qui correspond le mieux à leurs besoins en électricité. Comparer les différents tarifs disponibles permet de trouver la meilleure offre en termes de coût et de service.

 

 

Le fournisseur historique : EDF Entreprises

EDF est le fournisseur historique d’électricité en France, en situation de monopole avant la libéralisation du marché de l’énergie.

Le prix du kWh diffère en fonction de l’offre choisie. Actuellement, EDF est habilité à commercialiser deux grands types d’offres :

  • Les tarifs réglementés, également appelés « Tarif Bleu » ;
  • Les offres de marché.

Le prix du kWh EDF aux tarifs réglementés

Concernant le Tarif Bleu, le prix du kWh d’EDF est fixé par la CRE et ensuite approuvé par le gouvernement.

Pour déterminer les tarifs réglementés d’EDF, la CRE se base sur plusieurs éléments, notamment le montant de l’ARENH, actuellement fixé à 42 €/MWh, le coût du complément à la fourniture d’électricité, les tarifs d’acheminement, ainsi que la commercialisation des offres et la rémunération du fournisseur. La méthodologie de calcul vise à garantir la contestabilité de ces tarifs par les fournisseurs alternatifs.

 

Le contrat de sortie de tarif EDF : prix du kWh pour les professionnels

Les tarifs réglementés de l’électricité pour les professionnels ont pris fin le 31 décembre 2020. Depuis cette date, ils ne sont plus commercialisés. Les entreprises n’ayant pas changé d’offre ont été basculées automatiquement sur le contrat « Sortie de Tarif » d’EDF, sans possibilité de négocier le montant de l’abonnement ou le prix du kWh.

Les prix pratiqués sont légèrement supérieurs aux tarifs réglementés. Le prix du kWh en option base est désormais fixé à 0,17167 €.

L’offre Sortie de Tarif d’EDF existe également en heures pleines / heures creuses, avec un prix du kWh de 0,13981 € en heures creuses et 0,18066 € en heures pleines.

 

Le prix du kWh EDF en offres de marché

En offres de marché, le prix du kWh varie en fonction de l’offre choisie. Pour les profils « Tarif Bleu », les grilles tarifaires semblent légèrement plus élevées que les offres aux tarifs réglementés.

Pour les profils plus importants, il est nécessaire de demander directement au fournisseur le prix du kWh, car de nombreuses offres incluent des services en option, influant sur le prix du kWh. Les gros consommateurs d’énergie sont également soumis à une horosaisonnalité, avec des variations du prix du kWh en fonction des jours de l’année, déterminées par Enedis et/ou RTE en fonction des prévisions de consommation.

 

 

Les fournisseurs alternatifs professionnels

Avec l’ouverture à la concurrence, de nombreux fournisseurs ont émergé sur le marché. Selon la CRE, en 2019, 160 opérateurs se partageaient le marché. Chacun est libre de fixer le prix de l’électricité comme bon lui semble.

De manière générale, trois grands types d’offres se distinguent sur le marché :

  • Les offres à tarifs indexés sur les TRV (pour les petits consommateurs) ou sur l’ARENH (pour les plus gros consommateurs) ;
  • Les offres d’électricité à prix fixes ;
  • Les offres d’électricité à prix variables, suivant les marchés de gros.

Les offres à tarifs indexés

Les offres d’électricité à tarifs indexés sur les tarifs bleus présentent un pourcentage de réduction sur le prix du kWh hors taxes ou sur le montant de l’abonnement par rapport aux TRV. Elles sont destinées aux petits professionnels désirant quitter les tarifs réglementés.

Pour les professionnels avec une puissance souscrite supérieure à 36 kVA, il est possible d’opter pour une offre à tarifs indexés sur l’ARENH. Bien que ces offres ne soient pas toujours les moins chères, elles offrent une stabilité des prix, car le tarif suit les évolutions du montant de l’ARENH, maintenu à 42 €/MWh depuis 2012.

Les offres d’électricité à prix fixes

Les offres d’électricité à prix fixe garantissent un prix stable du kWh sur une période déterminée, allant généralement d’un à quatre ans. En période de hausse des prix, ces offres peuvent être avantageuses, permettant aux entreprises de planifier leur budget énergétique et de se protéger des hausses du tarif réglementé, de l’ARENH ou des prix sur les marchés de gros.

Il est cependant important de noter que seul le prix du kWh hors taxes reste fixe, et ces offres ne protègent pas contre les augmentations des taxes. Nombreux de nos fournisseurs partenaires proposent des offres à prix fixes.

 

Les offres d’électricité à prix variables

Dans le cadre des offres d’électricité à prix variables, les tarifs du kWh varient en fonction des cours de l’électricité sur les marchés de gros. Bien que plus difficiles à interpréter pour les consommateurs, ces offres peuvent parfois être très intéressantes. On les trouve, par exemple, chez Ekwateur un de nos fournisseurs partenaires Capitole Energie. 

Lorsque les prix sur les marchés sont bas, comme cela a été le cas au début des années 2000 ou plus récemment avec la crise du Covid-19, ces offres peuvent s’avérer très avantageuses pour les professionnels. Il est cependant essentiel de faire attention à la durée d’engagement pour bénéficier des meilleurs prix de l’électricité.

 

 

L’importance de comparer les prix de l’électricité pour les industries françaises

La comparaison des prix de l’électricité est essentielle pour les industries françaises afin de réduire leurs coûts d’exploitation. En trouvant le meilleur tarif d’électricité, les entreprises peuvent réaliser des économies significatives sur leur facture énergétique. Ces économies peuvent être réinvesties dans d’autres domaines de l’entreprise, tels que la recherche et le développement, l’innovation technologique ou l’embauche de nouveaux employés.

De plus, comparer les prix de l’électricité permet aux industries françaises de rester compétitives sur le marché international. En réduisant leurs coûts de production, les entreprises peuvent proposer des produits et des services à des prix plus compétitifs, ce qui leur donne un avantage concurrentiel.

Enfin, comparer les prix de l’électricité permet aux industriels de choisir des fournisseurs d’énergie fiables et de qualité. En évaluant les différentes offres disponibles sur le marché, les entreprises peuvent sélectionner des fournisseurs qui répondent à leurs besoins spécifiques en termes de fiabilité, de flexibilité et de services complémentaires.

 

Comment comparer les prix de l’électricité pour les industriels ?

Pour comparer les prix de l’électricité pour les industriels, il est recommandé de suivre quelques étapes simples. Tout d’abord, il est important de collecter des informations sur les différents fournisseurs d’énergie présents sur le marché. Il est possible de consulter les sites web des fournisseurs, de contacter les services commerciaux ou de demander des devis personnalisés.

Une fois les informations collectées, il est nécessaire d’analyser les offres en fonction des besoins spécifiques de l’industrie. Il est conseillé de prendre en compte des critères tels que la puissance souscrite, la période de consommation, la durée du contrat, les services complémentaires proposés, etc.

Enfin, il est important de comparer les tarifs et les conditions contractuelles des différentes offres. Il est recommandé de prêter attention aux tarifs de l’électricité, mais aussi aux éventuels frais supplémentaires, aux conditions de résiliation du contrat, aux garanties de service, etc. En prenant en compte l’ensemble de ces éléments, les industriels pourront choisir la meilleure offre d’électricité pour leur entreprise.

 

Comparateur des prix de l’électricité : trouver le fournisseur le moins cher en 2024

Comme vous l’aurez compris, le marché regorge d’offres et il n’est pas toujours aisé d’évaluer le juste prix de l’électricité. C’est pourquoi les professionnels, les entreprises et les collectivités peuvent recourir à un comparateur des offres d’électricité pour dénicher l’offre la plus avantageuse. Notre comparateur en ligne permet non seulement la comparaison des tarifs d’électricité, mais également une analyse approfondie du marché, une assistance dans la négociation des clauses contractuelles et un accompagnement dans les démarches de souscription.

 

 

Comprendre le marché de l’électricité, de la production à la distribution

Le prix de l’électricité englobe la production, le transport, la distribution, etc. Pour une meilleure compréhension, revenons brièvement sur l’organisation du marché de l’électricité, composé de plusieurs maillons importants :

  • La production, gérée par les producteurs qui la fabriquent, tels qu’EDF pour les centrales nucléaires, les centrales thermiques et certaines infrastructures renouvelables, ou des producteurs indépendants, notamment pour les énergies renouvelables ;
  • La fourniture d’électricité, assurée par les fournisseurs qui achètent l’électricité sur le marché de gros ou directement aux producteurs, puis la revendent aux consommateurs. Certains fournisseurs sont également producteurs ;
  • L’acheminement, organisé par RTE sur le réseau de transport d’électricité, les lignes à haute tension, ainsi qu’Enedis et les entreprises locales de distribution (ELD), qui assurent la livraison de l’électricité jusqu’au consommateur final via le réseau de distribution, les lignes à moyenne et basse tension. Enedis opère sur 95% du territoire et les ELD sur 5%.
 

 

Les facteurs qui influencent les prix de l’électricité

Plusieurs facteurs influencent les prix de l’électricité pour les industriels. Tout d’abord, la demande et l’offre sur le marché de l’énergie peuvent avoir un impact sur les prix. Si la demande est élevée et l’offre limitée, les prix peuvent augmenter. De plus, les coûts de production de l’électricité, tels que les coûts des matières premières, des équipements et de la main-d’œuvre, peuvent également influencer les prix.

Les politiques énergétiques et les réglementations gouvernementales jouent également un rôle dans la fixation des prix de l’électricité. Les taxes, les subventions et les incitations financières peuvent avoir un impact sur les tarifs proposés aux industriels. Enfin, les fluctuations des prix des énergies fossiles, comme le pétrole et le gaz naturel, peuvent également affecter les prix de l’électricité.

 

 

Quels sont les facteurs susceptibles d’influencer votre budget énergétique en 2024 ?

Une augmentation de l’ARENH

Une augmentation de la commande ARENH pourrait augmenter le taux d’écrêtement et entraîner une hausse des prix de l’électricité : découvrez notre article dédié à ARENH et le taux d’écrêtement en 2024.

Un approvisionnement en gaz toujours limité

En parallèle des hausses des coûts de l’ARENH, les variations du prix du gaz pourraient influencer le prix de l’électricité sur le marché de gros.

Une augmentation du tarif réglementé de l’électricité

Bien qu’il soit impossible de prédire précisément l’évolution du cours du MWh sur les marchés de gros, le gouvernement a annoncé une hausse du tarif Bleu de l’électricité en 2024. Depuis le 1er février 2024, le prix de l’électricité a augmenté de 10 % pour les entreprises concernées par les tarifs réglementés : découvrez notre article à ce sujet.

Une augmentation de l’accise sur l’électricité

La diminution de l’accise sur l’électricité, en réduisant son montant, peut contribuer à faire baisser le prix de l’électricité. Il s’agit de la taxe la plus importante sur l’électricité, portée à 22,5 €/MWh auparavant, avec un montant actuel de :

  • 20,5 €/MWh pour les entreprises dont la puissance du compteur est supérieure à 36 kVA ;
  • 21 €/MWh pour les petits professionnels et les particuliers dont la puissance de compteur est inférieure ou égale à 36 kVA.

Découvrez notre article à ce sujet : Exonération CSPE : tout ce que vous devez savoir.

 

 

Optimisation des coûts énergétiques pour les grandes industries françaises : naviguer à travers les tarifs horosaisonniers

Complexité des tarifs horosaisonniers

Les tarifs horosaisonniers se déclinent en plusieurs catégories, des heures pleines hiver (HPH) aux heures creuses été (HCE), avec des variations de prix en fonction de la saison et des heures de pointe. La diversité des plages horaires entre les consommateurs reliés en haute tension et ceux en basse tension ajoute une couche de complexité au processus de sélection.

Options pour les grandes industries

Les industries ont également la possibilité de choisir des offres à prix indexé sur l’accès régulé à l’électricité nucléaire (ARENH). Bien que ces offres puissent ne pas être les plus économiques, elles offrent une stabilité tarifaire grâce à une fixation gouvernementale du prix ARENH, moins soumis à la volatilité du marché.

Prix et négociation avec les fournisseurs

Les tarifs horosaisonniers appliqués dépendent du fournisseur choisi et des négociations lors de la signature du contrat. La Commission de Régulation de l’Énergie (CRE) fournit toutefois un tarif de référence, offrant aux industries une base de comparaison pour évaluer la compétitivité des offres qui leur sont présentées.

Facteurs impactant les coûts de l’électricité en France

La hausse des coûts de quotas de CO₂ a un impact direct sur le prix de l’électricité, soulignant l’interconnexion entre la politique environnementale et les tarifs énergétiques. Les producteurs d’énergie doivent acquérir des droits d’émission, et les centrales émettant plus de CO₂ augmentent le coût global de l’électricité.

Démarches pour optimiser les coûts en 2024

En 2024, les industries ont la possibilité de bénéficier de dispositifs tels que le bouclier tarifaire et l’amortisseur d’électricité pour atténuer l’impact financier de la hausse des prix. Les démarches pour en bénéficier incluent la constitution d’un dossier comprenant des factures d’énergie, des coordonnées bancaires, et une attestation d’éligibilité.

La gestion des coûts énergétiques pour les grandes industries françaises nécessite une compréhension approfondie des tarifs horosaisonniers, des options de fixation des prix, et des facteurs externes tels que les coûts de quotas de CO₂. En adoptant une approche stratégique et en explorant les dispositifs d’optimisation disponibles, les entreprises peuvent mieux naviguer dans ce paysage tarifaire complexe et volatile.

 

 

L’importance de faire appel à un courtier en énergie pour les industries

Pour optimiser les coûts, de nombreuses entreprises se tournent vers le courtage en énergie. Ces courtiers comparent les offres disponibles, tenant compte des besoins spécifiques des clients, allant des tarifs compétitifs aux conditions contractuelles avantageuses. Le courtage en énergie émerge comme un moyen efficace pour les entreprises de trouver la meilleure offre.

En conclusion, le paysage énergétique français exige des professionnels une compréhension approfondie des tarifications, des politiques gouvernementales et des influences internationales. Les outils tels que les références de prix et les dispositifs d’aide offrent des repères dans un environnement en mutation constante, permettant aux entreprises de prendre des décisions éclairées pour leur approvisionnement énergétique.

 

     

    Le blog Capitole Énergie

    Ces autres articles peuvent vous intéresser

    Découvrez tous nos autres articles de blog sur le sujet.

    Retour en haut