Accueil > Blog > Législatives 2024 : Analyse des programmes des partis sur l’énergie

Législatives 2024 : Analyse des programmes des partis sur l’énergie

législatives 2024

Les législatives 2024 approchent à grands pas, et l’énergie est un enjeu central des programmes des principaux partis politiques. Dans cet article, nous analyserons en détail les propositions de chaque camp sur ce sujet crucial. Cette analyse vous permettra de mieux comprendre les enjeux et les choix qui se présentent pour l’avenir énergétique de la France.

Bien comprendre les législatives 2024 : contexte politique actuel

Les élections législatives sont essentielles en France. Elles déterminent les députés qui siégeront à l’Assemblée nationale. Ces députés votent les lois. C’est un moment crucial pour la démocratie. De plus, elles déterminent qui fera les lois et comment le pays sera dirigé.

Dates et déroulement des élections législatives 2024

Quelles sont les dates des prochaines élections ?

Elles auront lieu en deux tours. Le 29 et 30 juin 2024 pour le 1ᵉʳ tour, et le 6 et 7 juillet 2024 pour le 2nd tour (source : service-public.fr).

Une réduction du prix de l'énergie ?

Des réductions du prix de l’énergie sont présentes dans tous les programmes.

Selon Bruno Le Maire, la facture d’électricité de tous les Français diminuera de 10 à 15 % d’ici février 2025. La raison en est la relance du nucléaire et les investissements dans les énergies renouvelables, qui garantiront l’indépendance énergétique de la France.

En apparence, cette annonce semble être une mesure de pouvoir d’achat. En réalité, elle repose sur le calcul automatique des prix de gros à l’échelle européenne.

Inscrivez-vous à notre Hebdo de l’énergie pour rester informé des dernières actualités sur les prix du marché.

Ce calcul sert de fondement aux tarifs réglementés, comme les tarifs bleus d’EDF, représentant un contrat spécifique sur trois. Pour compenser les fluctuations des prix, on utilise la moyenne des prix enregistrés deux ans auparavant.

En 2024, on utilise les prix de 2022, année marquée par l’invasion de l’Ukraine et la hausse des prix de l’énergie. En 2025, les prix de 2023 seront la référence, ce qui signifie des prix plus bas. Cette tendance devrait se poursuivre en 2026. Par conséquent, le RN n’a pas besoin de réduire la TVA, une mesure coûteuse et difficile à inverser.

En outre, le programme du Nouveau Front Populaire prévoit de réduire la TVA et de bloquer les prix de certains produits de première nécessité, comme l’électricité.

Les partis politiques et leurs programmes pour 2024

L’énergie représente un enjeu crucial pour de nombreux Français, surtout en période de flambée des tarifs. Voici le récapitulatif : 

Ensemble (camp présidentiel)

  • Baisse de 10 à 15 % des tarifs de l’électricité en février 2025 grâce à la politique énergétique du gouvernement, ce qui représentera environ 200 euros de moins par facture de ménage.
  • Accélération de la production d’électricité d’origine nucléaire avec la construction de 8 nouveaux réacteurs EPR2, en plus des 6 déjà validés.
  • Création d’un fond de rénovation énergétique à destination des classes « moyennes et populaires » : l’objectif serait de rénover 300 000 nouveaux logements d’ici 2027.
  • Réduction de 20% des émissions de gaz à effet de serre d’ici 2027.
  • Objectif 0 énergie fossile d’ici 2050 grâce au développement du nucléaire et des énergies renouvelables.

Rassemblement National

  • Baisse de la TVA sur les énergies et le carburant, qui passerait de 20% à 5,5% pour alléger les factures énergétiques des ménages.
  • Négociations immédiates avec la Commission Européenne pour déroger aux règles actuelles de tarification de l’électricité, afin de faire baisser les coûts de 30 %.
  • Développement du nucléaire pour assurer une énergie stable et indépendante.
  • Abandon des interdictions de location de logements considérés comme des passoires thermiques, prévues par la loi Climat et Résilience, pour relancer le marché locatif.
  • Promotion du développement du biogaz et de l’hydrogène comme alternatives écologiques aux énergies fossiles traditionnelles.

Le Nouveau Front Populaire (LFI, PS, Écologistes et Communistes)

  • Annulation de la hausse programmée du prix du gaz au 1er juillet et blocage des prix de l’énergie en supprimant la taxe Macron de 10% sur les factures d’énergie.
  • Introduction de la gratuité pour les premiers kWh consommés afin de garantir un accès minimal à l’énergie pour tous.
  • Interdiction des coupures d’électricité et de chauffage en cas de non-paiement des factures pour garantir un accès continu à ces services essentiels.
  • Adoption d’une loi de programmation énergie-climat pour définir un mix énergétique axé sur les énergies renouvelables, bien que des différences existent au sein de l’alliance sur la place du nucléaire.
  • Réduction de la dépendance aux énergies fossiles et promotion d’alternatives plus écologiques.

Les Républicains

  • Réduction de la taxe intérieure de consommation finale sur l’électricité (TICFE) et du tarif d’utilisation des réseaux publics d’électricité (TURPE), visant à alléger les factures énergétiques des Français.
  • Arrêt des fermetures des centrales nucléaires et prolongation de la durée de vie des réacteurs existants pour garantir une production énergétique stable.
  • Positionner la France comme leader mondial de l’hydrogène en lançant un grand plan de soutien à cette filière.
  • Mise en place de technologies de captage et de stockage du carbone pour compléter l’énergie nucléaire et les énergies renouvelables.
  • Considérer le nucléaire comme essentiel pour atteindre la neutralité carbone d’ici 2050, avec un soutien massif de l’État et la demande à l’UE d’autoriser les aides d’État pour les secteurs stratégiques comme le nucléaire.

Récapitulatif des programmes énergies pour les législatives 2024 👇

Le blog Capitole Énergie

Ces autres articles peuvent vous intéresser

Découvrez tous nos autres articles de blog sur le sujet.

Retour en haut