Accueil > Blog > Comment développer une stratégie d’achat énergétique efficace ?

Comment développer une stratégie d’achat énergétique efficace ?

Une ampoule transparente se trouve horizontalement à côté de piles de pièces ascendantes sur fond orange, symbolisant le marché de l'énergie ou l'investissement.

Les entreprises se trouvent fréquemment confrontées à la complexité du marché de l’énergie lorsqu’il s’agit de gérer leurs achats. Pour faciliter cette tâche cruciale, un webinar informatif a été présenté par Benoit Vilcot, Directeur Général chez Capitole Énergie, détaillant des stratégies et des techniques d‘achat d’énergie. Voici un résumé complet de cet événement.

Retrouvez notre webinar dédié dans la vidéo ci-dessous :

SOMMAIRE 

 

Compréhension des besoins énergétiques de l’entreprise

Il est important dans cette étape de ne pas vous concentrer uniquement sur le prix de l’énergie, mais d’adopter une vision transverse. Cela vous permettra d’aborder tous les aspects d’une stratégie d’achat et vous garantira qu’elle soit la plus efficace possible.

Quand on parle de gérer l’énergie dans une entreprise, ça ne se résume pas juste à regarder le prix. Il faut prendre du recul et analyser le sujet dans son ensemble pour être vraiment efficace.

Tout commence par comprendre combien d’énergie l’entreprise utilise et de quel type. C’est une sorte d’enquête où on regarde à la fois les chiffres (combien) et les détails spécifiques (quels types d’énergie). On cherche à comprendre pourquoi les besoins en énergie varient, qu’est-ce qui influence ces changements et comment cela affecte les coûts.

Cette analyse nous donne une base solide pour décider comment acheter l’énergie de manière intelligente.

  1. Évaluation des besoins actuels : Pour bien démarrer, on examine de près les besoins en énergie de l’entreprise, autant en termes de volume que du type d’énergie.
  2. Analyse des fluctuations de la demande : Identification des facteurs de coûts liés à l’énergie en examinant les fluctuations de la demande. Cette analyse englobe l’offre et la demande sur le marché énergétique.


Développer sa stratégie d’achat en énergie :
un processus en 4 étapes

 

Step 1. Étude du marché de l’énergie

Après avoir compris vos besoins en énergie, l’étape 1 consiste en une analyse approfondie du marché de l’énergie. Il est important de faire un screening très rigoureux des fournisseurs sur le marché en prenant en compte des critères tels que la liquidité.

Il est également important de faire attention à choisir des fournisseurs qui se soucient des mêmes choses que vous, comme l’environnement et les bonnes pratiques. Pour vous assurer de cela, vous pouvez regarder par exemple s’ils ont des certifications comme BiCore et EcoVadis, qui garantissent qu’ils agissent de manière responsable afin de respecter des critères RSE dans le processus d’achat.

Step 2. Développement d’une stratégie d’achat énergétique

Vous pouvez explorer les stratégie d’achat dynamiques. Celles-ci explorent notamment les avantages et les inconvénient des prix fixes et dynamiques.  Des mécanismes tels que les Power Purchase Agreements (PPA) et les Garanties d’Origine sont des alternatives intéressantes. 

Lorsque vous décidez entre des prix dynamiques et fixes, il est essentiel de les aligner sur la direction stratégique de votre entreprise. Cette synchronisation garantit que votre choix d’approche d’achat d’énergie correspond aux objectifs et aux valeurs de votre organisation. En gardant cela à l’esprit, vous pouvez prendre des décisions plus éclairées et mieux adaptées à vos besoins énergétiques spécifiques.

 

Step 3. Gestion des risques

Dans le monde complexe de la gestion énergétique des entreprises, la prise de décision avisée est essentielle pour assurer une efficacité opérationnelle durable. L’une des clés de cette prise de décision réside dans la gestion des risques liés aux fluctuations des prix de l’énergie.

Imaginez-vous dans le siège du gestionnaire énergétique de votre entreprise. Vous savez que les prix de l’énergie peuvent fluctuer rapidement en raison de divers facteurs, tels que l’offre et la demande, les événements géopolitiques ou les conditions météorologiques. Pour naviguer dans ce paysage complexe, vous devez anticiper ces fluctuations de prix autant que possible.

C’est là qu’interviennent les outils prédictifs. En utilisant des modèles et des algorithmes sophistiqués, vous pouvez anticiper les tendances du marché et prendre des décisions éclairées quant à la gestion de vos contrats d’énergie. Ces outils vous permettent de voir au-delà des fluctuations immédiates et de planifier en conséquence, ce qui peut vous aider à économiser des ressources précieuses pour votre entreprise.

Parmi les techniques recommandées, on retrouve les « stop loss » et les « take profits ». Ces stratégies vous permettent de définir des seuils à partir desquels vous allez agir. Par exemple, vous pouvez décider de vendre une partie de vos contrats si les prix descendent en dessous d’un certain niveau (« stop loss ») ou de prendre des bénéfices si les prix atteignent un certain seuil (« take profits »). Cela vous permet de limiter les pertes potentielles et de maximiser les gains, contribuant ainsi à une gestion plus efficace des contrats.

Enfin, la transmission claire des ordres est une étape cruciale dans ce processus. Assurez-vous que les directives que vous donnez à votre équipe ou à votre plateforme de trading sont précises et bien comprises. Une communication claire garantit que vos décisions sont exécutées de manière cohérente et conforme à vos objectifs de gestion des risques

Step 4. Optimisation des coûts

La stratégie d’achat est complétée par une étape d’optimisation des coûts. Benoit Vilcot met en avant l’importance de la calibration précise des puissances souscrites pour maximiser les économies. Deux études de cas, CM Quartz et Condor Balnéo, sont présentées pour illustrer ces concepts de manière concrète.

 

Ces études sont détaillées pour fournir des exemples concrets d’application des stratégies d’achat énergétique. CM Quartz a optimisé ses contrats en choisissant des offres adaptées à son profil de risque, tandis que Condor Balnéo a recalibré ses puissances souscrites pour maximiser les économies.

 

Vérification

 

Gestion patrimoniale et contextualisation des sites

 

Recensement et contextualisation des sites

La dimension patrimoniale de la gestion énergétique est une facette souvent négligée, mais essentielle. Il est crucial de procéder à un recensement minutieux de tous les sites inclus dans l’appel d’offres. Cette étape, bien que semblant être une formalité, revêt une importance capitale. En effet, elle permet de contextualiser chaque site en tenant compte de divers facteurs tels que leur consommation énergétique actuelle, leur potentiel d’évolution future, ainsi que leur sensibilité à des éléments externes comme les variations de température ou les événements économiques.

Prendre le temps d’analyser ces aspects permet non seulement de mieux comprendre les besoins énergétiques de chaque site, mais aussi d’élaborer des stratégies plus précises et adaptées. Cela aide également à identifier les opportunités d’optimisation énergétique et à anticiper les éventuels défis à venir. En somme, cette phase initiale, bien que souvent considérée comme scolaire, constitue en réalité le fondement sur lequel repose une gestion énergétique efficace et durable pour toute entreprise.

Gestion des données et des outils prédictifs

  1. Listing des sites : nous vous encourageons vivement à créer un listing exhaustif de vos sites, bien que cette tâche puisse sembler banale à première vue. Il est également important de maintenir ce listing à jour de manière régulière. Cette démarche permet non seulement de retracer l’historique de chaque site, mais également de faciliter la préparation des appels d’offres.

    Disposer d’un répertoire complet de vos sites énergétiques offre une vision claire de l’évolution de leur consommation, de leurs besoins et de leurs spécificités. Cette connaissance approfondie est précieuse lors de la préparation des appels d’offres, car elle permet d’adapter les solutions proposées en fonction des caractéristiques de chaque site. De plus, en mettant à jour régulièrement ce listing, les gestionnaires peuvent suivre les changements au fil du temps et ajuster leurs stratégies en conséquence.

  2. Gestion patrimoniale moderne : nous vous préconisons de passer de l’utilisation d’Excel à des outils de gestion en ligne pour maintenir et partager les informations sur les sites. Nous vous suggérons également de rapidement intégrer toutes les parties prenantes pour gagner du temps dans les premières phases des appels d’offres.

  3. Modélisation des budgets : Dans la gestion de l’énergie, comprendre les budgets passés et présents est essentiel. Il est important de regarder les chiffres sur plusieurs années pour voir comment les choses évoluent. Cela permet de fixer des objectifs réalistes que la direction peut accepter.

    En regardant les chiffres d’une année à l’autre, on peut voir comment la consommation et les coûts changent. Cela nous aide à mieux planifier pour l’avenir. En faisant des prévisions basées sur ces données, on peut mieux gérer les finances et parler avec la direction d’objectifs raisonnables et atteignables.
 

Gestion de la consommation et digitalisation

 

  1. Gestion de la consommation : vous devez sélectionner attentivement les sites, en fonction de leur niveau de consommation énergétique et de leur impact sur le budget global de l’entreprise. Certains sites peuvent être plus sensibles aux variations de température que d’autres. Par exemple, les bâtiments plus grands ou ceux nécessitant un contrôle précis de la température peuvent être plus susceptibles de voir leurs coûts énergétiques augmenter en période de froid.

    En comprenant ces différences de thermo-sensibilité entre les différents sites, les gestionnaires peuvent mieux anticiper les fluctuations des coûts liés au chauffage au gaz. Cela leur permet de prendre des décisions éclairées sur la façon d’allouer les ressources énergétiques de manière optimale, en concentrant par exemple les efforts d’optimisation sur les sites les plus impactés.

  2. Digitalisation pour l’optimisation : En utilisant des outils numériques, les entreprises peuvent conserver et réutiliser facilement les données essentielles, ce qui les rend plus flexibles lors des appels d’offres. Cela évite les pertes d’informations, permettant de stocker et d’accéder rapidement aux données de consommation passées et aux contrats précédents. De cette manière, elles prennent des décisions plus éclairées et suivent plus facilement l’historique de leurs contrats, améliorant ainsi leur efficacité énergétique tout en simplifiant la gestion globale du processus d’achat d’énergie.

L’importance est de prioriser les actions en se concentrant sur les éléments budgétaires ayant le plus d’impact, comme la fourniture, les taxes, la formule tarifaire ou la puissance souscrite. Cette approche permet de concentrer les efforts sur les aspects les plus cruciaux pour une gestion optimisée des coûts énergétiques.

Il est possible d’identifier les différentes composantes de coûts même sans outils numériques, mais la digitalisation offre une approche plus efficace et globale. En facilitant la collecte de données sur plusieurs années, elle permet une analyse fine des sites et offre la possibilité d’intégrer une part d’allotissement dans la stratégie d’achat énergétique.

Retour

 

Gestion avancée des contrats en 2026 : anticiper l’inconnu

Une question est soulevée : comment gérer les baisses potentielles et les renégociations des contrats en 2026, notamment en lien avec l’ARENH ?

Le webinar met en avant la nécessité de contextualiser l’évolution des prix du point de vue budgétaire. Si une baisse significative est enregistrée au cours des trois dernières années, cela peut être un indicateur positif, incitant à capturer les économies déjà réalisées plutôt que de chercher une baisse hypothétique.

L’analyse technique est un outil essentiel pour évaluer la probabilité d’une baisse des prix et le momentum d’achat. Benoit Vilcot insiste sur l’importance de sécuriser les achats sur 2026, soulignant la proximité des prix ARENH entre 2025 et 2026. Les nouvelles modalités des contrats ARENH, attendues en 2024, sont présentées comme une opportunité de sécuriser les approvisionnements à des niveaux de prix avantageux.

 

 

Entreprise : adoptez une stratégie d’achat d’énergie efficace

Le webinaire offre une perspective complète sur les stratégies d’achats énergétiques, mettant l’accent sur la diversité des approches possibles et l’importance de considérer tous les aspects, au-delà du simple coût de l’énergie.

Une approche méthodique dans la stratégie d’achat d’énergie est essentielle. Nous encourageons les entreprises à effectuer un cadrage approfondi, à travailler sur la gestion des risques, à utiliser des outils prédictifs, et à contextualiser les évolutions du marché.  En adoptant ces stratégies avancées, les entreprises peuvent renforcer leur position sur le marché énergétique tout en maximisant leurs économies.

 

Avis

Ils sont satisfaits de leur contrat

Le blog Capitole Énergie

Ces autres articles peuvent vous intéresser

Découvrez tous nos autres articles de blog sur le sujet.

Retour en haut