Accueil > Blog > Primes Énergie CEE : rôle des zones climatiques H1, H2, H3

Primes Énergie CEE : rôle des zones climatiques H1, H2, H3

zone climatique

Avez-vous déjà pensé à l’impact des zones climatiques h1 h2 h3 sur notre quotidien, de la façon dont nous chauffons nos maisons à nos besoins en isolation thermique ? Ces zones ne se résument pas à des données géographiques ; elles définissent également les exigences en matière d’isolation et de chauffage des bâtiments, ainsi que les critères pour les travaux éligibles aux Certificats d’Économies d’Énergie (CEE). Mais qu’est-ce que les zones climatiques exactement ? Et comment influencent-elles le montant des primes énergétiques pour les entreprises et les copropriétés ?

Quelles sont les trois grandes zones climatiques h1 h2 h3 ?

On trouve 3 grandes zones climatiques en France :

  • La zone H1 : territoires où les températures hivernales sont les plus froides. Elle concerne les départements de l’Est et du Nord de la France, influencés par un climat semi-continental.
  • La zone H2 : couvrant les régions aux températures de l’hiver plus doux. Cette zone inclut également les départements de l’Ouest de la France, soumis à un climat océanique.
  • La zone H3 : correspondant aux régions du pourtour méditerranéen, sous l’influence du climat méditerranéen.

Ces caractéristiques climatiques territoriales sont prises en considération lors du calcul des primes liées au dispositif CEE, car les besoins énergétiques peuvent varier d’une zone à l’autre en fonction du climat.

Carte des zones climatiques h1 h2 h3 en France

Voici une carte représentant les zones thermiques des Certificats d’Économies d’Énergie (CEE) en France.  H1 (zone la plus froide en bleu clair), h2 (zone moyenne en violet) et h3 (la plus chaude en bleu foncé).

zones climatiques de la France : h1 h2 h3 Légende : Carte des zones thermiques des CEE en France

 

Comment sont répartis les départements selon les zones climatiques h1 h2 h3 ?

La distribution des zones climatiques repose sur les températures hivernales et estivales observées dans les diverses régions de la France. Chaque région se voit assigner un coefficient de rigueur climatique, lequel est utilisé pour évaluer les besoins en consommation énergétique en fonction du climat de la zone thermique.

Voici un tableau récapitulatif des zones thermiques par régions : 

 

Zone climatique H1 Zone climatique H2 Zone climatique H3

01 Ain

02 Aisne

03 Allier

05 Hautes Alpes

08 Ardennes

10 Aube

14 Calvados

15 Cantal

19 Corrèze

21 Cote d’or

23 Creuse

25 Doubs

27 Eure

28 Eure et Loir

38 Isère

39 Jura

42 Loire

43 Haute Loire

45 Loiret

51 Marne

52 Haute Marne

54 Meurthe et Moselle

55 Meuse

57 Moselle

58 Nièvre

59 Nord

60 Oise

61 Orne

62 Pas de Calais

63 Puy de Dôme

67 Bas Rhin

68 Haut Rhin

69 Rhône

70 Haute Saône

71 Saône et Loire

73 Savoie

74 Haute Savoie

75 Paris

76 Seine Maritime

77 Seine et Marne

78 Yvelines

80 Somme

87 Haute Vienne

88 Vosges

89 Yonne

90 Territoire de Belfort

91 Essonne

92 Hauts de Seine

93 Seine Saint Denis

94 Val de Marne

95 Val d’Oise

975 St Pierre et Miquelon

04 Alpes de Haute Provence

07 Ardèche

09 Ariège

12 Aveyron

16 Charente

17 Charente Maritime

18 Cher

22 Cotes d’Armor

24 Dordogne

26 Drome

29 Finistère

31 Haute Garonne

32 Gers

33 Gironde

35 Ile et Vilaine

36 Indre

37 Indre et Loire

40 Landes

41 Loir et Cher

44 Loire Atlantique

46 Lot

47 Lot et Garonne

48 Lozère

49 Maine et Loire

50 Manche

53 Mayenne

56 Morbihan

64 Pyrénées Atlantiques

65 Hautes Pyrénées

72 Sarthe

79 Deux Sèvres

81 Tarn

82 Tarn et Garonne

84 Vaucluse

85 Vendée

86 Vienne

06 Alpes Maritimes

11 Aude

13 Bouches Du Rhône

20 Corse

30 Gard

34 Hérault

66 Pyrénées Orientales

83 Var

971 Guadeloupe

972 Martinique

973 Guyane

974 La Réunion

976 Mayotte

Qu’est-ce que la Prime Énergie CEE ?

La Prime Énergie, offerte par les fournisseurs d’énergie ou les distributeurs de carburant, est une aide visant à promouvoir les travaux de rénovation énergétique pour les professionnels. Accessible à toutes les structures, petites ou grandes, cette aide financière peut varier selon le fournisseur. 

Cette aide soutient les projets de rénovation énergétique dans les locaux des entreprises, contribuant ainsi à des économies d’énergie significatives. En réduisant leur consommation énergétique grâce à ces travaux, les professionnels constatent également une baisse de leurs factures, ce qui favorise à la fois leur santé financière et la préservation de l’environnement.

Pour en savoir plus sur les aides de la Prime Energie CEE c’est par ici.

Comment les zones climatiques impactent-elles le montant de la prime énergie CEE ?

Les zones climatiques jouent un rôle crucial dans la détermination du montant de la prime énergie accordée dans le cadre des certificats d’économies d’énergie (CEE). 

Les fournisseurs d’énergie et leurs délégataires, ont pour obligation de réaliser des économies d’énergie sur une période définie, en fonction du volume d’énergie produit ou vendu.

Les zones climatiques ont une incidence sur les kWh cumac récupérés lors de certains travaux d’isolation ou de chauffage. Pour rappel, les kWh cumac représentent les économies d’énergie réalisées à la suite de ces travaux. Plus les kWc cumac récupérés sont élevés, plus le montant de la prime énergie peut être important.

Une unité d’économie d’énergie correspond à 1 kilowattheure Cumac ou 1 kWc, ce qui signifie que pour 1 kWhc économisé, un CEE est attribué. En cas de non-atteinte des objectifs, les fournisseurs doivent payer une pénalité à l’État de 0,015€ par kWhc manquant.

Ainsi, les travaux d’efficacité énergétique produisent souvent de meilleurs résultats dans les régions aux climats froids. Par conséquent, le montant de la prime CEE est généralement plus élevé dans la zone H1 que dans la zone H2, et encore plus élevé dans la zone H3. Les résultats attendus varient en fonction du climat. C’est pourquoi le système des CEE a subdivisé le territoire en trois zones.

Quel est l’impact de la zone climatique sur la consommation d’énergie ?

L’impact de la zone climatique sur la consommation d’énergie est significatif. En effet, le dispositif des certificats d’économies d’énergie vise à récompenser les économies réalisées. Par conséquent, comme on a vu, résider dans une zone climatique H1 offre des subventions plus avantageuses, car les économies engendrées par les travaux de rénovation ont un impact significatif sur la consommation d’énergie.

Comment faire des économies d’énergie dans une zone climatique froide ?

Dans une région française soumise à un climat froid, tel que la zone H1, la conservation de l’énergie peut se révéler être un défi, que ce soit dans les bâtiments ou les maisons. De plus, les conditions météorologiques peuvent également influencer la longévité des équipements résidentiels.

Pour réduire la consommation énergétique dans une zone climatique exigeante en France, il est crucial d’isoler efficacement les composants de votre construction susceptibles de provoquer des pertes d’énergie ou des ponts thermiques, tels que les murs, la toiture, le plancher et les ouvertures.

En optant pour un système de chauffage à faible consommation énergétique, fonctionnant à partir d’une source d’énergie renouvelable comme une pompe à chaleur ou un poêle à bois, vous pourrez réaliser des économies sur vos factures énergétiques tout en contribuant à la préservation de l’environnement.

Avis

Ils sont satisfaits de leur contrat

Le blog Capitole Énergie

Ces autres articles peuvent vous intéresser

Découvrez tous nos autres articles de blog sur le sujet.

Retour en haut